subscribe: Posts | Comments

A propos de nous

La maison familliale “Casa Marcelino Pan Y Vino” créé par Mario Vidori, missionnaire laïque de Lurate Caccivio (Come, Italie ) a vu le jour en 1992. La maison familliale fait partie intégrante du projet « Projecto Amigo », ayant pour objectif de promouvoir la formation des enfants et adolescents travailleurs, les NATS (de l’espagnol “niños y adolescentes trabajadores”) Le but du projet est de développer chez les NATs les capacités et les compétences qui leur permettent de prendre en main leur propre vie et d’agir comme acteurs sociaux et cela à travers une pratique pédagogique adaptée aux nécessités et aux demandes des NATS, à leur réalité, à l’écoute de leurs propositions. La maison Marcelino Pan y Vino se situe au centre de Huamachuco, petite ville nichée à 3200 mètres d’altitude dans le nord des Andes Péruviennes. Cette région perdue dans la montagne en marges des grandes zones touristiques semble être oubliée de l ‘Etat, malgré un patrimoine historique-culturel d’une indubitable valeur. Chef-lieu de province, la ville a commencé à se développer ces dernières années, attirant une population paysanne pauvre venant grossir les bidons villes de la ville où règne une extrême pauvreté. C’est dans cette réalité précaire que les collaborateurs du projet « Amigos » travaillent. La situation de l’enfance y est critique si l’on pense qu’environ 73% des enfants de six à neuf ans souffrent de sous-alimentation et de mal nutrition chronique et que le taux de mortalité infantile est de 45,5%. Les familles sont pour la plupart paysannes, constituées de cinq membres en moyenne. Les salaires sont le plus souvent insuffisants pour satisfaire les besoins fondamentaux de la famille. C’est pour cette raisons que beaucoup d’enfants de la région commencent à travailler dès l’âge de six ans. Au sein de la population de la province de Huamachuco, un mineur sur dix travaille. Le projet « Projecto Amigo » est né pour satisfaire la nécessité de protéger les enfants et adolescents travailleurs, mais il est également ouvert à tous les mineurs d’âge vivants en condition de pauvreté, de difficulté matérielle et/ou morale.